Gil Delamare n°1

Article du 28 novembre 2008 Ecrit par  Guy Curval:

 


 N°1 GIL DELAMARE  --  < SCC CHATS NOIRS >

De son vrai nom Gilbert-Yves Delamare de la Villenaise de Chenevarin.

Grand Cascadeur et acteur, il pratique le parachutisme, il est co-recordman du monde de chute libre.

Il est le compagnon de Colette Duval, parachutiste elle aussi. 

En stock-car, il est rarement à l'arrivée et sur ses quatre roues, toujours à la recherche d'un exploit en course comme ailleurs.

Il fait aussi des courses en Amérique du Sud.

Un homme doté d'une trés grande gentillesse et d'une trés grande classe ...

Sa carrière s'arrête à 42 ans lors d'une cascade où il se tue en doublant Jean Marais dans le film de Christian Jaque "Le Saint prend l'Affût". 

  • Gil Delamare, "Le risque est mon métier", Flammarion, Paris, 1967 :Les mémoires du célèbre cascadeur, écrites à partir des enregistrements de Gil Delamare par Frank Dominique.

Il court en stock-car de 1953 à 1960.

 

Vidéo: cascades au volant d'une automobile du casse-cou Gil DELAMARE pour un test des ceintures "Les coulisses de l'exploit"

 Cliquer sur l'image

 

 

 PAGE PRECENTE _________ACCUEIL __________   PAGE SUIVANTE

 

Les Pionniers du stock-car   __  Gil Delamare n°1  __  Robert Charron n°2  __  Roland Toutain n°3  __  Jean Crodur n°4  __  Serge Pozzoli n°5   __   Emile russilly n°6   __  Jean Pages n°9   __   Michèle Cancre n°10   __   Jean d'Orgeix n°11

 

 

 

© 2008 - copyright Nadège Vigourt. Tous droits réservés

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. frederic maury 31/10/2010

Bonsoir

Je travaille depuis plus de trente ans avec Rémy Julienne
Je suis réalisateur de making of et j'ai rencontré Rémy grâce à Odile Astié qui travaillait avec Gil.

J'ai des photos et doc de gil et je prépare une série d'émissions sur les cascadeurs français et américains et leurs collaborations avec les acteurs.
Contactez moi si vous avec des documents qui pourraient m'aider dans mon entreprise.

Avec tous mes remerciements anticipés

Bien à vous

Frédéric Maury

Vous devez être connecté pour poster un commentaire